Programme de la saison 2023

Programme de la saison 2023

Programme de la saison 2023

4 récitals

Voici l’affiche tant attendue de la programmation 2023 – notre 11e saison de récitals !

Après la belle soirée membres du 19 décembre 2022, où ont été dévoilés en primeur et en musique à notre cercle d’adhérents les détails des concerts de la saison 2023, nous avons le plaisir de vous révéler les dates, les titres et les noms des artistes des récitals qui la composent.

Jeudi 9 février

Jeudi 9 février

Entre deux guerres

Avec Laure-Catherine Beyers et Pilar Alva Martin, sopranos – Pedro Costa et Stefano Arena, piano. Présentation des œuvres par Benoît Capt.

Ce premier récital de l’année est l’occasion d’inviter des jeunes artistes que nous avions rencontrés lors de notre première Masterclass Lied et Mélodie en septembre 2021.

Le duo formé par la soprano Laure-Catherine Beyers et le pianiste Pedro Costa nous proposera en première partie les Vier Abschiedslieder d’Erich Wolfgang Korngold, le petit cycle méconnu du compositeur belge Joseph Jongen intitulé Fêtes rouges et les Cabaret Songs de Benjamin Britten.

La seconde partie, avec la soprano Pilar Alva Martín et le pianiste Stefano Arena, sera consacrée à la mélodie espagnole, avec des pièces de Federico Mompou, Enrique Granados, Juan-Alfonso Garcia et les célèbres Siete canciones populaires espanolas de Manuel de Falla.

Jeudi 8 juin

Jeudi 8 juin

Récital Schumann, Wolf

Avec Daniel Ochoa, baryton et Edith Tagle, piano. Présentation des œuvres par Hélène Pierrakos.

En première partie, les somptueux Zwölf Lieder opus 35 de Robert Schumann sur des poèmes de Justinus Kerner, suivis après l’entracte d’un bouquet d’une dizaine de Möricke-Lieder de Hugo Wolf.

Jeudi 14 septembre

Jeudi 14 septembre

Récital Schubert, Gounod

Avec Benoît Capt, baryton et Xavier Dami, piano. Présentation des œuvres par Géraldine Cloux.

Charles Gounod, très célèbre pour sa production d’œuvres opératiques et religieuses, l’est moins pour son corpus de mélodies, pourtant riche et varié. Si l’on considère Schubert comme le père du Lied romantique allemand, on peut présenter Gounod, son cadet de 21 ans, comme celui de la mélodie française. Schubert meurt quand Gounod a 10 ans. Les liens qui rapprochent les deux compositeurs sont nombreux, mais discrets. Par exemple, un des maîtres du jeune Gounod à Paris, Anton Reicha, avait étudié à Vienne avec Salieri, tout comme le jeune Schubert.

Ce programme propose une première partie d’une dizaine de mélodies de Gounod, parmi lesquelles les quatre grands Lamartine: Le Soir, Le Rossignol, La Pensée des morts et Le Vallon. Puis, en seconde partie, une dizaine de Lieder de Schubert, parmi lesquels certains des plus aboutis et des plus visionnaires: Gruppe aus dem Tartarus, Totengräbers Heimweh et Der Zwerg.

Dimanche 26 novembre

Dimanche 26 novembre

Récital Baudelaire

Avec Maris-Lys, soprano et Jean-Paul Pruna, piano. Présentation des œuvres par Richard Cole.

Composé exclusivement de mélodies sur des poèmes de Charles Baudelaire, ce programme, toujours dans la ligne artistique de Lied et Mélodie, vous proposera des pièces du grand répertoire, comme les Cinq poèmes de Charles Baudelaire de Claude Debussy, ainsi que des chefs-d’œuvre méconnus, comme les 5 poèmes de Charles Baudelaire de Louis Vierne. On pourra également découvrir des œuvres de Jean Cras, Ernest Chausson, Henri Sauguet et Emmanuel Chabrier.

About the author