Récital du 21 mai 2022 à 20h

Récital du 21 mai 2022 à 20h

Récital du 21 mai 2022 à 20h

Folk Songs

Raphaël Favre, ténor · Satoko Kato, piano · Hinako Takagi, compositrice
Présentation des œuvres par Angelina Komiyama

Palais de l’Athénée, salle des Abeilles · 2, rue de l’Athénée · 1204 Genève

Programme

Brahms, Britten, Adorno, Dvořák, Bartók, Szymanowki, Grieg, Takagi

Documents

Programme
Textes et traductions

Dans les coulisses

À l’occasion de cet évènement, certains de nos invités ont accepté de partager leur impressions, leurs envies et leur enthousiasme. Voici les messages qu’ils vous adressent…

Biographies

bio Raphaël Favre

Raphaël Favre

Raphaël Favre

Né à La Chaux-de-Fonds, Raphaël Favre commence l’étude du chant avec Marie-Lise de Montmollin et poursuit sa formation au conservatoire de sa ville natale (diplôme d’enseignement en 2000). Il se perfectionne ensuite avec Christoph Prégardien à la Haute école de musique de Zurich (diplôme de concert en 2004 et diplôme de soliste en 2006). Pendant ses études, il a également la chance d’approfondir ses connaissances dans le domaine du lied, grâce à l’enseignement du pianiste Hartmut Höll.

Il est lauréat du Concours international Franz Schubert et la musique de la modernité de Graz et du Concours international de lied de Stuttgart. On a pu l’entendre dans des événements musicaux comme le Rheingau Musik Festival (D), le Ludwigsburger Schlossfestspiele (D), le Kissinger Sommer (D), Bachfest Leipzig (D), le Festival de Noirlac (F).

Son répertoire comprend les principales œuvres sacrées de Monteverdi, Bach, Haendel ou Mozart. Des oratorios romantiques et modernes ainsi qu’une très grande quantité de Lieder allemands, mélodies françaises et anglaises. Il a par ailleurs participé à de nombreux festivals en Suisse, France, Allemagne, Italie, Espagne, Portugal, Belgique ou au Japon avec des chefs tels que Michel Corboz, John Nelson, Michael Hofstetter, Philippe Krüttli, Jérémie Rhorer, Thomas Rösner, Adriano Giardina, Marc Kissoczy.

Son enregistrement du Voyage d’hiver de Schubert avec le guitariste André Fischer pour le label Stradivarius (2013) a été très bien reçu par la critique. Avec la pianiste Satoko Kato il a enregistré un choix de Lieder de Franz Schubert publié par le label SARU international music (2015) et pour le même label, le CD Folksong Arrangements for Voice & Piano (2019).

bio Satoko Kato

Satoko Kato

Satoko Kato

Née et élevée dans la métropole japonaise de Kobe, Satoko Kato s’est intéressée très tôt aux cultures et traditions européennes. Après avoir terminé avec succès ses études à l’Université de musique d’Osaka, elle s’est installée en Europe en 2000 pour connaître et comprendre non seulement la culture hétérogène du continent, mais aussi ses tendances et ses influences musicales. Passionnée et enthousiaste pour le Lied et la musique de chambre, Satoko Kato étudie le piano au Conservatoire d’Amsterdam.

La fascination de Satoko Kato pour l’interprétation de chansons l’a finalement conduite à étudier dans la classe de Lied de Hartmut Höll à la Haute école des arts de Zurich (ZHdK). C’est là qu’elle obtient son diplôme de concert avec distinction. Elle a aussi suivi de nombreux cours de maître avec des chanteurs et pianistes de renom, dont Udo Reinemann, Dietrich Fischer-Dieskau, Roger Vignoles, Graham Johnson et Rudolf Jansen. En 2003, elle s’est produite en duo avec la violoncelliste Martha Dzikanska lors de la Holland Music Session au Concertgebouw d’Amsterdam et dans d’autres villes des Pays-Bas.

En 1992, Satoko Kato a reçu le prix du Concours de musique classique du Japon à Tokyo et en 2000 le prix du North London Piano Competition. Au concours international Concours international de Chant-Piano Nadia et Lili Boulanger à Paris, elle a atteint la finale en 2007 et a reçu le Prix de la musique contemporaine en duo. Elle a fait de nombreuses tournées de concerts au Japon a participé à des festivals internationaux en Turquie, Espagne et Suède. Avec ses partenaires chanteurs, elle s’est produite dans des salles renommées. Les Grieg-Lieder, joués avec la chanteuse norvégienne Ulla Westvik à Tokyo en 2013, ont été choisis comme le deuxième meilleur concert de l’année (revue musicale Ongakunotomo).

Satoko Kato se produit régulièrement dans des festivals et récitals avec son partenaire de longue date Raphaël Favre (ténor). Ensemble ils ont enregistré un CD de Lieder de Schubert sorti en 2015 et en 2019 le CD Folksong Arrangements for Voice & Piano.

bio Hinako Takagi

Hinako Takagi

Hinako Takagi

Professeure et assistante à l’Université de musique d’Osaka, Hinako Takagi compose des pièces contemporaines pour des jeunes artistes. Elle obtient en 2017 le 3e Prix du Concours National de Musique (Japon), section composition, avec une pièce pour quatuor et piano préparé, qui est diffusée à la radio NHK. Durant ses études, elle a eu l’opportunité de travailler avec Allain Gaussin et Eric Tanguy à Kyoto et a étudié le français de manière intensive.

Compositrice et pianiste, Hinako Takagi se consacre beaucoup à l’enseignement à destination des jeunes. Elle cherche toujours à expérimenter de nouvelles formes musicales pour transmettre des impressions et des concepts philosophiques par l’écriture contemporaine.

bio Angelina Komiyama

Angelina Komiyama

Angelina Komiyama

Après un Master en philosophie avec spécialisation en philosophie contemporaine à l’Université de Genève, Angelina complète son cursus avec un Master en musicologie. En 2021, elle effectue un stage au Service culturel de la Ville de Genève, où elle élabore des programmes de médiation culturelle et de mesures d’accès.

Durant son cursus universitaire, elle participe à plusieurs projets mis en place par Nancy Rieben et a ainsi l’occasion de s’essayer à différents défis : écriture de textes de programme, interviews auprès de musiciens et musiciennes, création d’une chaîne YouTube pour la Jeune Critique du Concours Clara Haskil, réalisation d’un film documentaire dans le cadre du Concours de Genève, etc. Ces expériences renforcent sa motivation à questionner les angles par lesquels la musique peut être abordée pour être appréciée à son plus haut degré, et résonner chez tout un chacun.

Son parcours de vie à travers plusieurs pays (Turquie, Kazakhstan, Autriche notamment) ainsi que ses racines japonaises et françaises, sont probablement indissociables de son désir d’établir et d’entretenir des ponts entre créateurs, interprètes, publics et objets artistiques, tout comme entre différents univers.

About the author