Récital du 1er décembre 2016

Récital du 1er décembre 2016

Récital du 1er décembre 2016

Romances Russes

Benoît Capt, baryton · Alexis Golovine, piano
Présentation des œuvres par Mathilde Reichler

Programme

Tchaïkovsky – Rachmaninov

Documents

Programme
Communiqué de presse
Textes et traductions des œuvres
Présentation des œuvres

Médias

Extraits du récital et interview dans l’émission Magnétique sur RTS 2.

Sergeï Rachmaninov a hérité de son maître Piotr Ilitch Tchaïkovsky l’amour du chant. Leurs corpus de mélodies reflètent bien cette passion commune pour l’art vocal tout au long de leur vie.

Pour ouvrir la soirée, deux groupes de mélodies variées de Tchaïkovsky, allant des premiers essais de jeunesse à l’ultime mélodie du compositeur, côtoieront trois pièces pour piano extraites des Saisons : Octobre, Novembre et Décembre. En seconde partie, une quinzaine de mélodies de Rachmaninov, dont trois transcrites pour piano solo par le compositeur lui-même, permettront d’apprécier les nombreuses facettes de cette riche production vocale peu connue sous nos latitudes…

bio Benoît Capt

Benoît Capt

Benoît Capt

Après des études d’écriture musicale et de musicologie à Genève, Benoît Capt accomplit sa formation de chant grâce à plusieurs bourses (Leenaards, Migros, Mosetti et Marescotti), d’abord à la HEM de Genève avec Gilles Cachemaille, puis au Conservatoire Mendelssohn de Leipzig, auprès de Hans-Joachim Beyer (master d’interprétation en opéra) et Phillip Moll (master d’interprétation en musique de chambre), et enfin à l’HEMU de Lausanne dans la classe de Gary Magby (master de soliste). Lauréat de plusieurs concours internationaux (Lyon, Marmande, Toulouse, Dortmund, Graz, Weiden), il reçoit en 2008 le prix du Cercle des Amis de l’OSR pour enregistrer un disque de mélodies avec le pianiste Todd Camburn. Depuis ses débuts à l’Opéra de Lausanne en 2006 dans Le Téléphone de Menotti, il interprète de nombreux rôles, tels que Zuniga dans Carmen, le fauteuil et l’arbre dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel, Papageno dans Die Zauberflöte de Mozart, le rôle-titre dans Pimpinone de Telemann, le Duc dans Roméo et Juliette de Gounod, Bottom dans A Midsummernight’s Dream de Britten, ou encore Schaunard dans La Bohème de Puccini, sous la baguette de chefs tels que Theodor Guschlbauer, Stefano Ranzani, Jean-Yves Ossonce, Roberto Rizzi-Brignoli, Hervé Niquet, Cyril Diederich, Miguel Ortega, Arie van Beek, Diego Fasiolis ou Frank Beerman. Il se produit régulièrement au concert et en récital, et a fondé l’Association Lied et Mélodie à Genève.

bio Alexis Golovine

Alexis Golovine

Alexis Golovine

Né à Moscou en 1945, Alexis Golovine a commencé le piano avec Anna Artobolevskaya à l’École Centrale de Musique et au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, puis a obtenu avec distinction le Prix de virtuosité du Conservatoire de Genève. Lauréat des Concours Casagrande et Busoni, il s’est produit en soliste dans le monde entier, et a collaboré avec des artistes tels que Martha Argerich, Boris Christoff ou Nathan Milstein. Alexis Golovine se consacre depuis de nombreuses années à l’enseignement, conseillant des pianistes comme Leonid Kuzmin, Nelson Gœrner, Julien Quentin, François-Xavier Poizat ou Viva Sanchez-Morand, tous lauréats de grands concours internationaux. Sa discographie comprend les Scherzi de Chopin, les Études Tableaux de Rachmaninov, des œuvres de Schumann et de Scriabine, le Premier concerto pour piano, la Sonate en si mineur, Mephisto Waltz de Liszt, et des concertos pour piano de Mozart, Rachmaninov, Scriabine, Tcherepnine et Schchedrin.

bio Mathilde Reichler

Mathilde Reichler

Mathilde Reichler

Mathilde Reichler s’est formée à l’Université de Genève où elle a été assistante en musicologie pendant plusieurs années. Boursière du FNRS, elle a mené des recherches sur l’opéra russe du 19ème siècle. Elle enseigne actuellement la théorie musicale à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, ainsi que la dramaturgie de l’opéra au sein du Certificat de formation continue en dramaturgie de l’Université de Lausanne.

Depuis 2001, elle signe en outre de nombreuses mises en scène, dont Orphée aux Enfers (Offenbach), Gardénal et vinaigrette et Gare d’Enal avec la compagnie de Quat’sous, La Merisaie(Moskva, Tcheriomouchki de Dimitri Chostakovitch) au Casino Théâtre de Genève, Le Chapeau de paille d’Italie (Nino Rota) au Bâtiment des Forces Motrices et Le Mariage de Moussorgski/Voronov, d’après Gogol, donné en création mondiale aux Jardins Musicaux (Cernier) et à la Bâtie-Festival de Genève en 2008.

Dernièrement, elle monte un spectacle dans le cadre des événements mis en place par la Ville de Genève pour le tricentenaire de Jean-Jacques Rousseau : Le Devin [loin] du village, coproduit par le collectif HorsPortée, dont elle est membre fondatrice, l’ensemble Lunaisiens, l’Ensemble baroque de Limoges et la Fondation Royaumont. Mathilde Reichler a été l’assistante d’Alain Maratrat sur Le Voyage à Reims (Rossini) et L’Amour des trois oranges (Prokofiev) au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. Elle est également boursière de la Musiktheater Akademie (Allemagne) pour la mise en scène, et donne régulièrement des conférences dans diverses institutions de Suisse romande.

About the author