Récital du 8 octobre 2020 à 19h30

Nacht und Träume

Franco Pomponi, baryton – Todd Camburn, piano

Présentation des œuvres à 19h par Yves Fournier

Palais de l’Athénée, salle des Abeilles
2, rue de l’Athénée – 1204 Genève

Réservations : contact@liedetmelodie.org / +41 22 344 69 86

L’Association Lied & Mélodie a l’honneur d’accueillir le baryton italo-américain Franco Pomponi, familier des plus grandes scènes lyriques internationales, pour un programme romantique. Il sera accompagné par le pianiste Todd Camburn, complice de longue date. Un programme exceptionnel, conçu pour Lied et Mélodie.

La première partie du récital, entièrement construite sur des poèmes de Heinrich Heine, fera alterner des mélodies de Schubert et de Brahms à travers des thèmes poétiques chers au poète : la mer, l’amour, l’errance.

Comme en écho, après l’entracte, les célèbres Songs of Travel de Vaughan Williams nous transporteront dans l’univers du grand écrivain voyageur Robert Louis Stevenson. Ce chef-d’œuvre du romantisme britannique s’inscrit dans la pure tradition des cycles de mélodies initiatiques, dont les Winterreise de Schubert et la Schöne Maguelone de Brahms sont parmi les plus célèbres exemples.

Pour présenter ce magnifique programme, le jeune musicologue Yves Fournier, qui a récemment soutenu sa thèse de doctorat cum maxima laude à l’Université de Genève, a accepté notre invitation.

Programme :

Franz Schubert : Sechs Lieder extraits du Schwanengesang, D 957 
Johannes Brahms : Sechs Lieder
Ralph Vaughan Williams : Songs of Travel

Biographie des artistes :

© Matilde Fasso

Franco Pomponi a débuté ses études de chant à Chicago, puis a poursuivi sa formation à la Juillard School de New York, où il a remporté le prestigieux De Rosa Prize. Il a étudié les répertoires français avec Régine Crespin, italien avec Carlo Bergonzi, et allemand avec Hermann Prey.
Après des débuts au Lyric Opera de Chicago dans les rôles de Malatesta dans Don Pasquale puis Mercutio dans Roméo et Juliette, il se produit au Met de New York (Schaunard dans La bohème, Comte Dominik dans Arabella aux côtés de Renée Fleming, Presto dans Les mamelles de Tirésias sous la direction de James Levine), au New York City Opera, Los Angeles et Miami (Escamillo dans Carmen), au Spoleto Festival de Charleston (Lescaut dans Manon Lescaut), à l’Opéra de Portland (les quatre Diables dans Les contes d’Hoffmann) ainsi qu’au Canadian Opera de Toronto et Santa Fe Opera (Ford dans Falstaff). Il incarne un Stanley Kowalski très remarqué dans Un tramway nommé Désir d’André Prévin, à l’Opéra de la Nouvelle Orléans. Au Carnegie Hall, il fait ses débuts avec le Philadelphia Orchestra, sous la direction de Christoph Echenbach.

Franco Pomponi chante également les rôles de Penthée dans Les Bassarides de Henze mis en scène par Yannis Kokkos au Châtelet, Nick Shadow dans The Rake’s progress, Pierrot dans Die tote Stadt au Teatro Massimo de Palerme, le rôle-titre de Don Giovanni mis en scène par Tcherniakov au Bolchoï, le rôle-titre de Sweeney Todd de Sondheim au Châtelet, Paolo dans Simon Boccanegra à Genève, Guglielmo dans Così fan tutte à l’Opéra du Rhin (nouvelle production de David McVicar), Zurga dans Les pêcheurs de perles à Zurich, Fouché dans Madame Sans-Gêne de Giordano au Festival de Montpellier et Marcello dans La bohème à Avenches. Plus récemment, il a incarné notamment Gessler dans Guillaume Tell de Rossini et le rôle-titre de Don Giovanni au Grand Théâtre de Genève, ainsi qu’Escamillo dans Carmen à l’Opéra National de Finlande et Robert dans Iolantha de Tchaikovsky au Metropolitan de New York. Il chantera cette année Pangloss dans Candide de Bernstein à l’Opéra de Lausanne.

Todd Camburn a étudié le piano aux États-Unis avec Martin Katz, et a terminé un diplôme en accompagnement et en musique de chambre. Il a été engagé comme pianiste et chef de chant à l’Opéra d’Aix-la-Chapelle, au Théâtre de Mannheim, au Festival Wagner de Seattle, à l’Opéra de Monte-Carlo, au Festival de Salzburg et a été invité au Festival de Tanglewood pour l’interprétation du Lied.

En 1996, il est nommé chef de chant au Grand Théâtre de Genève, poste qu’il occupe toujours. En sus de nombreux concerts de musique de chambre, notamment avec des membres de l’Orchestre de la Suisse Romande, et de nombreux concerts rediffusés à la télévision et à la radio en Suisse romande, Todd Camburn a accompagné en récital des chanteurs et chanteuses de renom, parmi lesquels Dale Duesing, Jeanne-Michèle Charbonnet, José van Dam, Marie-Claude Chappuis, Juha Uusitalo, Nicola Beller-Carbone, Sara Fulgoni. Ces dernières années, il a été pianiste et accompagnateur pour différents festivals de Lied, en Suisse, en France et en Italie. Depuis 2004, il est professeur d’accompagnement à la Haute École de Musique de Lausanne, où il assume également depuis 2013 la direction du Département de chant lyrique.

Diplômé de trompette et d’écriture musicale à la Haute école de musique de Genève, Yves Fournier a également obtenu un master en musicologie à l’Université de Genève. Il y a occupé un poste d’assistant durant huit ans, y a enseigné l’histoire de la musique des XIXe et XXe siècles et s’est spécialisé dans la philologie et la paléographie de la Renaissance, domaine dans lequel il a publié plusieurs articles scientifiques. Il a soutenu en 2019 une thèse de doctorat intitulée Tactus, notation mensuraliste et contrepoint à la Renaissance : pour un contexte théorique et une épistémologie pratique, pour laquelle il a reçu la mention d’excellence maxima cum laude. Il enseigne actuellement la trompette et le cornet au Conservatoire cantonal du Valais, ainsi que l’histoire de la musique à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (site de Sion), et poursuit parallèlement ses recherches sur la notation musicale des XVe et XVIe siècles.

Passionné par la trompette piccolo, Yves joue au sein de différents ensembles les grandes œuvres du répertoire baroque sur cet instrument. Fondateur et membre du quatuor Les Cuivres du Temple de 2004 à 2014, il nourrit également un intérêt pour la musique d’ensemble et dirige un chœur spécialisé dans la musique du XVIe siècle.

About the author